Moonwalk - La Fonction Forme

Info

Titre :
Moonwalk - La Fonction Forme
Cycle :
Conti Sparsi [2]
Genre :
Conférence dansée, duo
Date de création :
2014
Durée :
60'
CONCEPTION, REALISATION & INTERPRETATION
Eric Valette & Mauro Paccagnella
CHOREGRAPHIE
Mauro Paccagnella
TEXTES & IMAGES
Eric Valette
CREATION SONORE
Vincent Epplay
LUMIERES & REGIE
Simon Stenmans
COPRODUCTION
Les Halles de Schaerbeek - Bruxelles
Moonwalk : 1969, des hommes marchent sur la lune. L'homme (américain, blanc, de sexe masculin) fait rêver des millions de téléspectateurs, le progrès technique et la science allaient créer un monde meilleur, pour tous. 1983, Michael Jackson exécute sur la NBC un moonwalk sur son titre Billie Jean. Par un mouvement de jambes illusionniste, il semble avancer au ralenti alors qu'il se déplace au contraire en arrière. Le chanteur (américain, noir? De sexe masculin?) fait rêver des millions de téléspectateurs.

Moonwalk - La Fonction Forme met en scène deux chercheurs. Ils ont quelque chose à nous montrer, à nous dire, un projet à expliquer. Mais avant de nous entraîner dans la logique efficace du discours et des images, les corps se mesurent à des volumes, des formes, un espace. Les déplacements, les manipulations, la chorégraphie, les sons, semblent répondre à une logique précise. Mais cette logique n'est pas claire, elle croise de multiples évocations. C'est seulement quand la parole entre en scène que le sens se précise et se fixe. Mais la rhétorique s'emballe, nous entraîne là où on ne veut pas aller. Et le corps résiste, il fait grincer la machine implacable du discours.

En partant de la fascination pour la perfection formelle d'une allumette, l'utopie fonctionnaliste des années 30' est peu à peu élargie au design, à l'habitat, puis à la cité jusqu'à se confronter à la super modernité des villes du Moyen Orient (ex : Dubai).
A partir des théories modernistes du XXème siècle (Bauhaus, constructivistes russes, De Stijl, Le Corbusier, etc), avec le corps, le dessin, la parole, nous proposons d'observer la manière dont on habite le monde aujourd'hui. Le discours universaliste de la pensée occidentale moderne est ainsi prolongé puis retourné, comme on retire un gant, révélant tout ce qu'une telle pensée avait mis de côté : la réalité des corps, la diversité des géographies, des cultures et des individus.

En croisant les performances minimalistes de Robert Morris, l'univers faussement clinique d'Absalon, les manipulations ludiques de John Wood & Paul Harrison, notre laboratoire s'efforce de traverser avec précision et humour l'héritage moderne, non pas pour le réhabiliter ni pour, une fois de plus, souligner son échec, mais plutôt pour en extraire la poésie derrière le danger de son implacable discours. Un spectacle ou une performance? De la danse ou une conférence?
En lire + En lire –

Vidéo

Dates de tournée

4-5 Avril 2014 | Halles de Schaerbeek - Bruxelles (B)
5 Décembre 2014 | Garage 29 - Bruxelles (B)
6 Décembre 2014 | Garage 29 - Bruxelles (B)
16 Janvier 2016 | Teatro della Lavanderia a Vapore - Turin (IT)