Harsh Songs

Info

Titre :
Harsh Songs
Cycle :
Conti Sparsi [3]
Genre :
Trio
Date de création :
2014
Durée :
40'
DIRECTION & CHOREGRAPHIE
Mauro Paccagnella
CHOREGRAPHIE & INTERPRETATION
Tijen Lawton, Mauro Paccagnella et Gaëtan Bulourde
CREATION LUMIERE & REGIE
Simon Stenmans
PRODUCTION
Wooshing Machine
COPRODUCTION
Charleroi/Danses & Théâtre Marni
HARSH SONGS (chansons dissonantes) est la troisième chambre du projet Conti Sparsi.

Un trio d'artistes hétéroclites (une danseuse contemporaine Tijen Lawton, un danseur-performer Mauro Paccagnella et un comédien-performer Gaëtan Bulourde) partage avec le public une tentative d'apprivoiser physiquement un espace de jeu particulier, un volume blanc de 5m sur 4m sur 50cm de hauteur.

"Mettre en scène. Ou plutôt mettre une scène. Poser une scène qui s'impose. Et expose. La scène expose des corps ou des parties de corps. Les corps disposent de la scène. Ou plutôt d'un parallélépipède blanc, trop petit pour être une scène, trop grand pour être un socle. Peu accueillant, sonore, sonnant, dissonant. Harsh.

Ils sont trois alors comme au cinéma, tant qu'il y a du désir, ça ne marche pas. Machin aime machine qui aime machin. Adolescence de merde. On s'habille comme des grands, on roule des pelles, on roule des mécaniques. On fait l'Américain. Parfois on se reprend à jouer. Comme avant, comme des garçons et des filles, boys and girls. Songs.

Ils se donnent des airs. Ils se donnent l'air amoureux, heureux, joyeux, rebels. Ils se donnent l'air jeune. Ils donnent l'air d'avoir envie de se donner l'air jeune. Mais ce sont bien des corps qui occupent la scène, malgré les apparats, les faire-semblant, malgré le rêve yankee et les poses surannées. Des corps sexués, âgés, colorés, incarnés. La face A est terminée, le 33t laisse entendre ce que la chanson couvrait, les grésillements des microsillons, la poussière accumulée sur la pointe du diamant, la mécanique usée. Il faudrait que quelqu'un tourne le disque en soufflant un grand coup. Harsh Songs." Eric Valette



La contrainte spatiale se révèle en contrainte relationnelle où la danse questionne ses propres capacités de sublimer ou d'écraser le rapport à l'espace, à soi et à l'autre. Danser avec le volume et danser avec l'autre deviennent ainsi des jeux en farces et en facettes pour une micro société qui essaye de conquérir ses espaces de danse et ses propres codes de justesse.

Opéra de chambre dissonante
Opéra de chambre dissonante pour un triangle
Opéra de chambre dissonante pour un triangle sur un quadrilatère
Pour un triangle dissonant sur un volume quadrilatère
Pour trois individus dissonants en triangle sur un quadrilatère en volume
Trois individus dissonants, dont une femme, sur un volume quadrilatère...


Le désir d'investigation imprègne les corps des 3 acteurs et place un regard caustique sur la justesse : d'une approche, d'un accord, d'une danse à deux, d'une belle danse à 3, d'un partenaire parfait, d'un spectacle juste...

C'est un échange chorégraphique entre trois formidables artistes de la scène qui décident de croiser pour la première fois leurs chemins dans un projet où le questionnement sur la belle danse s'impose au cœur de l'intention dramaturgique.

Harsh Songs veut tester les élans juvéniles de trois corps de danseurs et interprètes expérimentés qui ne sont juvéniles que dans leur mémoire.
En lire + En lire –

Vidéo

Dates de tournée

27 Avril 2014 - Avant-première - Festival Danseurs - Charleroi/Danse - Bruxelles (B)
11-12-13 Juin 2014 - Première - D Festival - Théâtre Marni - Bruxelles (B)