L'équipe

Direction artistique
Mauro Paccagnella

Mauro Paccagnella Chorégraphe, interprète & metteur en scène
Padova, Italie (1964)

Mauro Paccagnella est danseur, acteur et chorégraphe d'origine italienne. Il vit et travaille à Bruxelles depuis plus de 20 ans. Son parcours artistique alterne chorégraphie, mise en scène et acte performatif. Il fut l'interprète de nombreuses compagnies belges dont celle de Frédéric Flamand, Karine Ponties, Fatou Taroré et Olga Soto. Il a également dansé pour Thierry De Mey et la Cie Mossoux-Bonté. Entre 2002 et 2015, il collabore avec la chorégraphe Caterina Sagna, notamment pour les projets «Bal en Chine», «Basso Ostinato», «P.O.M.P.E.I», «Heil Tanz!» et «Relation Publique». En 2009, il met également en scène le spectacle «Infudibulum» pour la Cie belge de cirque contemporain Feria Musica , collaboration qu'il poursuit en 2012 pour la production «Sinue».
Co-fondateur en 1993 de la Cie Un Oeuf is un Oeuf, il crée le collectif Wooshing Machine en 1998. Après «Cyber Beans» (Prix SACD, 1998) et le projet de recherche «Dog Tricks», il crée entre 2006 et 2011, il propose sa tétralogie wagnérienne «The Siegfried Swang's song». Depuis 2013, il compose ses «Conti Sparsi», une série d'études chorégraphiques en étroite collaboration avec des artistes partenaires de la compagnie: «Bloom», «Moonwalk - La Fonction forme», «Harsh Songs», «Happy Hour» et «Overthetop».«Happy Hour», duo crée avec A.Bernardeschi, a reçu le Luminux Award et le Total Theater Award au Finge Festival d'Edimbourg en 2016.
Mauro était en résidence artistique 2016 au Centre Culturel Jacques Franck à Bruxelles, contexte dans lequel il créé les 5 volets de son cabaret contemporain «Zootrop Kabaret».
Mauro Paccagnella se consacre aujourd'hui à une réflexion ainsi qu'une mise en pratique de nouveaux langages chorégraphiques en relation avec le public et la fragilité de l'acte de création artistique.
Danseur, acteur et chorégraphe italien, 1964, il débute dans des études d'architecture.
Il étudie danse à Padoue et il est lauréat de "Fame" (RAI, Rome - New York, 1984) et du CPP de Reggio Emilia, 1985.

Danseur interprète.
En Italie, il danse, entre autres, avec la compagnie Aterballetto (1988) et le Ballet Théâtre l'Ensemble de Micha van Hoecke (1988 – 1991).
Il est installé à Bruxelles depuis 1991, où il travaille avec le Plan K (trilogie Flamand/Plessi), Charleroi/danses (chor. Cunningam, Steven Petronio, Karole Armitage, Adriana Borriello), Karine Ponties ("Negatovas", "Taroupes", "Brucelles"), Fatou Traoré ("Passage"), Mossoux-Bonté ("Jonction Nord-Midi"), Olga de Soto ("Histoires"), Koen Augustijnen et autres.
Il est actuellement danseur - acteur pour la chorégraphe italienne CATERINA SAGNA : en tournée avec Basso Ostinato (Prix de la Critique 07 en France), "P.O.M.P.E.I.", "Heil Tanz !", "Relazione Pubblica" et "Sorelline".

CHORÉGRAPHE.
Il crée deux pièces avec Karine Ponties en 1990 et 1991, en Italie ("Primi" et "Inseguimenti").
Il fonde en 1993 le groupe UN OEUF IS UN OEUF - Biters Productions avec Gilles Monnart et Joz Deconinck. Création et interprétation de "Antarctica 1998", "De drager van de Blicksemsicht met het blauwe Gezicht", "Pictures Pirates and Pictures", "Hocus Pocus Plets".
En 1998 il quitte Un Oeu is Un Œuf et il fonde le collectif WOOSH'ING MACH'INE avec Didier Casamitjana, Joz Deconinck et Florence Richard. Ensemble ils créent une première trilogie : "Cyber Beans" (Prix SACD 1998), "Wit" et "Formol".
En 2001 naît le projet Dog-tricks, dans le cadre de la résidence de la compagnie Woosh'ing Mach'ine à la Raffinerie du Plan k. Création du "LabPilote" avec 12 artistes invités, "Zwaarden" avec Martine Lunshof, "Le bal" avec Alessandro Bernardeschi, "Crossover", vidéo installation de Deconinck et Wittevrongel, et "Babylonia kiss"avec Alessandro Bernardeschi.
En 2005 il crée "Jiggery Pockery / Subalina" en collaboration avec Stéphan Broc, The Third Person (Oliver Flexman et Steven Dickie), Ayelin Parolin et Benaji Mohamed, dans le cadre de Park in Progress 2, Marly-le-Roi (Paris).
Le projet de tétralogie The Siegfried's Swan Song a débuté en juin 2006 à Bruxelles avec "Siegfried forever", il s'est poursuivi en 2007 avec "Bayreuth FM", en 2010 avec "The golden gala" et en 2011 "Ziggy, the Dragon, the Bold Nurse & the Swan Song".
"Bloom Studio #1" est le premier spectacle du projet Conti Sparsi créé avec Lisa Gunstone pour mars 2012.
En 2009 il commence la collaboration avec la compagnie de cirque contemporain bruxellois FERIA MUSICA. Il signe mise en scène et chorégraphie des specatcels Infundibulum (2009) et Sinué (2012).

AUTRES.
1999 : bourse à la création au Forum Dança de Lisbonne (lauréat des PEJA) ; création du spectacle "Sopra la carpa".
2000 : installation – solo performance "In camera hei" à Plateau (Nadine), Bruxelles.
2001 : invité au Forum Européen Jeune Création aux Subsistances à Lyon (France) ; création de la performance "Passing Through" avec Martin Pakvis, Alexander Vert et Malik Choukrane.
2001 : interprète dans le film "Intempéries", de N.Mossoux, BRT Tv.
2002 : interprète et performer dans la vidéo – installation "In the wood" de Thierry de Mey.
2005 : interprète dans le court-métrage vidéo "Emerge" de Stéphane Broc (prix court-métrage underground Zurich).
2006 : interprète dans la vidéo – installation "From inside - Gibellina" de Thierry de Mey.
2007 : interprète dans le court-métrage vidéo "The magnificent 4" de Stéphane Broc (diffusion Canal + France, Espagne et autres).
2007 : il est "Monsieur Mauro" (spots promotionnels Radio et TV du Théâtre les Tanneurs).
2008 : il est chorégraphe du vidéo clip des Vedettes "Joey Starr" (réalisateur Marco Laguna).
2011 : il réalise l'installation performance "Il Quadro Mobile" avec Eric Valette pour la Zinneke Expo Désordre/Wanorde
Entre 2008 et 2012 il donne des ateliers chorégraphique pour danseurs et comédiens.
En lire + En lire –

Artistes

Alessandro Bernardeschi Chorégraphe & Danseur
Volterra, Italie (1963)

Alessandro Bernardeschi est d'origine toscane. Il fait ses études au D.A.M.S à Bologne où il obtient sa maîtrise grâce une étude sur «La Nouvelle Danse Française des années 80'». Il poursuit ensuite une formation en danse classique et contemporaine tout en étant très actif sur la scène contemporaine bolognèse. En 1990, il s'installe à Paris où il travaille avec le chorégraphe napolitain Paco Decina pour lequel il danse dans les création: «Vestigia di un Corpo», «Ciro Esposito Fu Vincenzo» et «Fessure». Dès 1996, il intègre le Centre Chorégrahique National de Rennes dirigé par Catherine Diverres avec laquelle il collabore pour diverses créations. A Bruxelles, il rencontre ensuite la chorégraphe Karine Ponties pour les projets «Negatovas», «Les taroupes» et «Brucelles». Il travaille également avec et pour Marco Berretini, Mauro Paccagnella et François Verret. En 2000, il débute sa collaboration avec Caterina Sagna pour laquelle il participe à nombreuses créations dont «La Signora», «Sorelline», «Relazione Pubblica», «Heil Tanz!», «Basso Ostinato», «P.O.M.P.E.I» et «Bal en Chine». Depuis 2014, Alessandro Bernardeschi travaille avec George Appaix pour la création «Vers un Protocole d'une Conversation?» et «What do you think?». En 2015, il co-chorégraphie avec Mauro Paccagnella le spectacle «Happy Hour»

El Puebo Unido Jamas Sera Vencido, 2018
Happy Hour, 2015
Babylonia kiss, 2003
Dog-Tricks#0, 2001

Gaëtan Bulourde Danseur, interprète & musicien
France (1968)

En 1989, après des études écourtées de mathématiques et suite à des rencontres avec des élèves des Beaux Arts et du CNDC (Centre National de danse contemporaine) à Angers (Maine et Loire, France), il commence à participer à des projets artistiques et chorégraphiques.
Il joue également de la basse dans différents groupes de rock et de musique expérimentale à Angers, Paris puis Berlin et suit régulièrement des cours de danse et de théâtre. Depuis 2003, il vit et travaille à Bruxelles en qualité de danseur et musicien et développe ses propres projets !

Zootrop Kabaret, 2016
The Magnificent 4, 2014
Harsh Songs, 2014
PROJETS PERSONNELS :
Spoiled Spring : There are no more seasons co-produit par Kaaitheater, Uzès Danse, Fabrik Potsdam, avec le soutien de l'institut français et la VGC
Robert Plant co-produit par Kaaitheater, CECN Mons, Uzès danse avec le soutien de la communauté française de Belgique et la VGC
Already made projet 2010 soutenu par Lille Latitudes Contemporaines, les Halles de Schaerbeek Bruxelles, le Vooruit Gent, le Frascati Amsterdam, Le Hau Berlin, Buda Kortrijk, Uzès Danse avec le soutien de la communauté française de Belgique
Not every object use to nail is a hammer festival aandewerf mai 2008, festival Trouble Halles de Schaerbeek Bruxelles, avril 2009, Maison Folie Mons avril 2010, Steirischer Herbst Graz, oct 2010, Netmage Bologne janvier 2011
Chapeau avec Valérie Castan coproduit par le festival Uzès Danse juin 2007, Berlin Ausland juin 2007, Bruxelles Bellone décembre 2007, TV News Hasselt Oct 2006
PFUfFou le bout de la langue (2004) Genève théâtre de l'Usine (01.2005), Bruxelles Boeurs (11.2004), les Bains (09.2005) Halles de Schaerbeek (04.2006), Antwerpen De Singel (02.2006), Berlin Ausland (12.2004), Tanz in August (08.2005), Madrid festival In-Presentable (06.2005) Paris festival 100 dessus dessous 12 2006
Du vent... (2001)
Plastic bag is not a toy (2000) en collaboration avec Valérie Castan
L'alchimie de la rencontre (1999)
X mark the point (1998)
Il obtient auprès de l'AFAA une résidence Villa Medicis Hors les Murs à Berlin (2001)

COLLABORATIONS :
Il collabore en qualité de danseur, musicien, comédien et/ou perfomer à différents projets avec : Mauro Paccagnella (Harsh Songs, 2014), Meryem Bayram (Autonous Scenography, 2014), Martine Pisani & Martin Nachbar (One Shared Object, 2009 ), Meg Stuart (Replacement janvier 2006), Xavier Le Roy (Das theatre der Wiederholungen, 2005 , e.x.t.e.n.t.i.o.n.s., 2001), Maria-Clara Villa Lobos (XS, 2002 ; M une pièce moyenne, 2003 ; Tête à Tête, Mas sacre..), Fanny De Chaillé (Underwear, 2003), Marco Berrettinni (Sorry do the tour, 2001), Thomas Lehmen (Mono subjects, 2000), Laure Bonicel (Dicothylédone, 1994 ; Blue bosquet, 1995 ; Manureva, 1998), Célia Houdard (Did you ever see?, 1999), Philippe Jamet (Petites suites, 1998 ; Portraits dansés, 1999), Christian Rizzo (Projet type, 1999).

Il collabore entre 1997 et 2000 en qualité de musicien à Sleaze Art, formation de 7 basses et/ou guitares électriques autour du compositeur Kasper Toeplitz.
En lire + En lire –
Stéphane Broc Vidéaste, musicien & comédien
Paris (1966)

Une bonne partie du travail de Stéphane Broc se crée en collaboration avec des chorégraphes, scénographes, plasticiens et musiciens dans une recherche commune sur le langage du geste à travers des vidéos, des installations ou encore des performances.
Il travaille en tant que vidéaste pour la danse et le théâtre avec la Cie Louise Vanneste, la Cie Maryse Delente, la Cie Art Mouv', La Cie CLOY/Cécile Loyer, la Cie de danse-théâtre Wooshing Machine/Mauro Paccagnella et la metteur en scène Laura Scozzi.
Il réalise des courts-métrages : « The Magnificent 4 » (2008) (Diffusion TV : Canal+, France 3, RTBF, Canal+ Espagne), « Emerge » (2006) (1er prix au 7e festival du film de Lille 2007, Meilleur court-métrage expérimental 2006 au Lausanne underground film festival). « Bunker Theory » (2010), « Raymond (au paradis) » (2003)... Et des installations vidéos : « Going West » (2014) avec Louise Vanneste présenté aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles, « Fiasco+ » (2006) avec Cécile Loyer présenté à la Villette, Paris.
Il collabore régulièrement avec le plasticien sonore Vincent Epplay.
Il est co-fondateur de « +/- l'épicerie » (2001/2005) avec Jean-Louis Chapuis, structure informelle installée dans des épiceries transformées en lieux de programmation vidéo-musique-installation-performance.
Lauréat du programme européen MAP 2000 (Mobility Art Process) des PEJA, il obtient une résidence vidéo au centre PRIM de Montréal/Québec. Depuis, il participe à de nombreuses résidences avec des artistes venus de toute l'Europe à travers des programmes comme Park In Progress.

OVERTHETOP, 2015
The Magnificent 4, 2014
Ziggy, the Dragon, the Bold Nurse & the Swan Song, 2011
The Golden Gala, 2010
Bayreuth FM, 2007
Siegfried Forever, 2006
Jyggery/Pockery Subalina, 2005
Emerge, 2005

http://vimeo.com/stephanebroc/videos
http://www.stephanebroc.com
Fabienne Damiean Costumière & accessoiriste
Belgique

Fabienne est costumière et accessoiriste pour le théâtre et la danse. Elle pratique également son métier d'accessoiriste dans le domaine de la muséographie. En tant que costumière, Fabienne collabore avec la Cie Wooshing Machine depuis 2006.
Elle a collaboré avec de nombreux metteurs en scène et compagnie comme Stéphane Oertli et Bénédicte Davin, Claude Semal et Ivan Fox, Céline Taubenest, Xavier Lukomski, Isabelle Gyselinx, Erika Zueneli, Flavia Ribeiro Wanderley, Magali Pinglaut, Laurence Vielle et Isabelle Pousseur, Jean-Michel D'hoop et la Compagnie Mossoux/Bonté, ...
Fabienne exerce également pour les sociétés de muséographie « Tempora » et « Collections et Patrimoine ».

Zootrop Kabaret, 2016-17
OVERTHETOP, 2015
Ziggy, the Dragon, the Bold nurse & the Swan Song, 2011
The Golden Gala, 2010
Bayreuth FM, 2007
Siegfried Forever, 2006
Joz Deconinck Artiste plasticien, dessinateur BD, graphiste, vidéoartiste, illustrateur & créateur de lumière
Belgique

Il est co-fondateur, graphiste, videaste et light designer de Wooshing Machine (1998) et il est impliqué dans toutes les créations du groupe. Il est aussi co-fondateur d' Un œuf is un œuf - Biters Productions (1990) avec Gilles Monnart et Mauro Paccagnella : il crée l'univers visuel sur grand écran, un mélange de projections de dessins-diapositives et vidéo.
Actuellement, Joz est dessinateur et créateur de sites web.

Siegfried Forever
, 2006
Babylonia kiss
, 2003
Dog-tricks#0, 2001
Wit , 1998
CyberBeans , 1998
Formol, 1998
Vincent Epplay Plasticien & musicien
France

Vincent Epplay, plasticien/musicien, élabore depuis le début des années 90, un travail d 'expérimentation à partir d'une pratique indissociée des arts visuels et de la musique. À partir de dispositifs installés, son travail propose des situations d'écoute d'amplification sonore et visuelle à travers la réalisation de parcours ou d'espaces d'immersion. La notion d'usage et d'implication du spectateur/auditeur sont les préoccupations que l'on retrouve dans plusieurs de ses projets : « À usages uniques » (Public>), « Jukebox pour musique sans titre » (Palais de Tokyo), « Cabine d'écoute » (Centre Georges Pompidou), « Station des ondes » (Le 104), « No descriptive méthode » (le Dojo, Nice), « Unholy Copy » (Haus, Nantes), etc.
Depuis une dizaine d'années il se produit régulièrement en concert, en solo ou en collaboration, dans différents festivals en Europe ; avec Jac Berrocal & David Fenech en trio, le groupe Bader Motor et avec Samon Takahashi en ciné-mix sur les films inédits de Pierre Clémenti.
Il interroge les rapports sons/images avec les projets Mnémotechnie, Xénoglossie Radio, et Étude au microsillon ; ou en ciné/concerts sur les films inédits de Pierre Clementi, Mody Bleach (reprise du film « Moby Dick » de John Hustonn) avec le groupe de cinéma expérimental MTK, pour Nanouk l'Esquimau de R. Flaherty en collaboration avec Sébastien Roux, et pour le festival Hors pistes à Beaubourg sur les films de Jean Painlevé.
Il a édité une dizaine d'albums pour différents labels : Blackest Ever Black, AKA, Brocolis, LDDR, Planam ; et continue à archiver des disques sans musique, des films 8 mn de méthodes et d'enseignement pédagogique, et des enregistrements ou documents papiers sans qualités d'auteurs avérées.


Bloom Studio #1
, 2013
Bloom Studio #2, 2013
Ziggy, the Dragon, the Bold nurse & the Swan Song, 2011
Ben Fury Danseur
Maroc - Bruxelles (1976)


Danseur de breakdance, Ben Fury (B) danse dans nombreuses performances break et entre autres en collaboration avec les chanteurs de rap Tupac, Rival et Toni-L.
Il s'ouvre à la danse contemporaine avec les compagnies Bud Blumenthal ("Spledge"), Fatou Traore ("Passage") et Roberto Olivan. Avec la compagnie Hush Hush Hush, il crée "K'DAR" présenté lors d'une tournée mondiale. Il est fondateur de " Mad Spirit", groupe de free jazz et de danse qui collabore avec les groupes de musique jazz Aka Moon, Greatings From Mercury, Kadama et dj Grasshopper.
En 2005 il crée "De Farra", une pièce de Roberto Olivan.
En février 2006 il danse à Turin dans "Il colore bianco" une production de Giorgio Barberio Corsetti en collaboration avec Fatou Traoré.
En avril 2006 il crée son propre projet Leopoldo un duo présenté à la Raffinerie de Bruxelles.
Il donne également de nombreux cours de breakdance, notamment à la compagnie Rosas d'Anna Teresa de Keersmaeker pour le projet Bitches brew.
Actuellement est danseur dans Puz/zle et Babel du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui.

The Magnificent 4, 2014
Bayreuth FM, 2007
Siegfried Forever, 2006
Jiggery, Pockery/Subalina, 2005
Emerge, 2004


Ina Geerts Comédienne & chanteuse
Belgique

Ina Geerts est actrice pour le théâtre et le cinéma depuis 1988. En 1992, elle vient habiter à Bruxelles pour rejoindre la Needcompany pour "Snakesongs Trilogy" et "Macbeth". En 2002, elle a rejoint Ultima Vez de Wim Vandekeybus pour "Blush" et "Sonic Boom".
Elle est également active dans différents groupes musicaux comme chez De Parade, Barre Weldaad, Wooshing Machine et Sanja Mitrovic.
Pour le cinéma, elle a joué des rôles remarquables comme dans "Le bonheur de l'autre" de Fien Troch, "Adem" de Hans van Nuffel, "Bo" de Hans Herbots et dans le thriller "De Behandeling" de Hans Herbots.


OVERTHETOP, 2015
Ziggy, the Dragon, the Bold nurse & the Swan Song, 2011
The Golden Gala, 2010
Bayreuth FM, 2007

Ina Geerts
Comédienne flamande, elle étudie à l'école de théâtre Studio Herman Teirlinck – Antwerpen.
Elle est free-lance pour le théâtre et le cinéma.

INTERPRÈTE de THEATRE.
Entre 1993-1998 elle rejoint Needcompany de Jan Lauwers pour les trois pièces du Snakesong Trilogy Le Voyeur, Le Pouvoir et Le Désir et pour "Needcompany's Macbeth" et Le snakesong trilogy complete
Elle joue chez Wim Vandekeybus - Ultima Vez dans Blush et Sonic Boom (2002 -2005).
Elle rejoint De Parade de Rudi Meulemans pour les pièces Sarajevo, Dhakara (présenté entre autre au Masarat Festival BOZAR Halles de Schaarbeek et au Liban, en Jordanie, en Palestine et en Syrie) et Laatste liefde premier texte de théâtre de Johan Reyniers (De Parade / Beursschouwburg).
En 2009 elle joue dans Levin Sketch de Galin Stoev.
Elle crée et met en scène des pièces de théâtre : le solo Ziekte van de dood (La maladie de la mort de M.Duras) en 2009 et La Musica II (texte M.Duras) en duo avec l'acteur Jurgen Delnaet en 2010.
Pour 2014 est prévue la nouvelle création Kwartet de Heiner Müller (How to get rid of this most wicked body) réalisé toujours en collaboration avec Jurgen Delnaet.
Elle collabore avec Woosh'ing Mach'ine – Mauro Paccagnella pour les création en tant que interprète, chanteuse et aide à la dramaturgie de Bayreuth FM (2007) et de The Golden Gala (2010) et en tant que aide à la dramaturgie et à la mise en scène de Ziggy, the Dragon, the bold Nurse & the Swan Song (2011).


INTERPRÈTE DE CINEMA
Nigredo - Michael Van Ostade (2012).
Porselein - Wouter Van Looy (2010).
Adem (Oxygène) - Hans van Nuffel.
Bo - Hans Herbots (2010).
Sara&Dirk - Jeff Otte (2008).
Hartslagen - Vincent Coen (2007).
Poney express - L.Van Drogenbroeck (2007)
Blush (2005) et Inasmuch (2002) films de Wim Vandekeybus.
Le Sud - Martin Koolhoven" (2003).
Manga film de Jan Lauwers (1996).
Elle joue le rôle principal dans Le bonheur de l'autre (Een ander zijn geluk) de Fien Troch pour lequel elle reçoit l'Alexandre d'Or comme meilleure actrice au 46° Festival du Film de Thessaloniki - Grèce (2005).

MUSIQUE
Fondatrice en 2011 et chanteuse du groupe musical INA dont elle est auteur avec le trompettiste Luc van Lieshout (Flat Earth Society, Tuxedomoon). Le premier album gapTeeth (non signée) sort en 2012.
Chanteuse du groupe The Thumbelinas (2007 2010).
Concert Schumann et blues (2006 - piano Alain Franco - voix Ina Geerts)
Elle crée le groupe rock Cirke Da Da où elle chante ses propres textes (1991-1998).
En lire + En lire –
Lisa Gunstone Danseuse
Birmingham (GB)

Lisa Gunstone est née en 1970 à Birmingham en Angleterre. Elle part ensuite à la London Contemporary Dance School pour étudier la danse et la chorégraphie. Sa première participation en tant qu'interprète sera avec la compagnie Freakshow. Cette expérience décisive la conduira sur une voie artistique qui mélange un travail chorégraphique très éclectique avec notamment Alain Platel, Carlotta et Caterina Sagna, Pierre Droulers, Thomas Hauert, Claire Croizé, Inne Goris et Mauro Paccagnella. Lisa se consacre également aujourd'hui à un travail plus spécifique et oriente sa passion pour la création dans d'autres domaines. Elle travaille avec Caroline Rottier afin de mettre en scène des personnes qui vivent avec un handicap. Lisa collabore également avec Christel Simmons à l'école de van Gaasbeek, Stéphanie Pécourt pour l'indiscipline de la création artistique belge, Ultima Vez et Wim Vandekeybus.

Bloom Studio #1
, 2013
Ziggy, the Dragon, the Bold Nurse & the Swan Song, 2011
The Golden Gala, 2010
Bayreuth FM, 2007

Harold Henning Danseur & comédien
Belgique (1976)

Après des études de théâtre à l'INSAS (Bruxelles), Harold Henning a travaillé avec plusieurs compagnies de danse : Pierre Droulers (1997-2001), Hush-Hush-Hush, Les Ballets C de la B (Hans Van den Broeck, Christine Desmet), Refug Collectif/Rasmus Ölme, Compagnie Giolisu, Diederik Peeters (Thriller), Miet Warlop (Mystery Magnet),... Dans le théâtre, il a collaboré avec Dito'Dito', Bronks, Christine Grégoire, Union Suspecte...

En tant que dramaturge, il a collaboré avec la compagnie Mala Hierba/Marielle Morales (BE/ES), Cie Soit (B), et Cie Anomalie (F) (cirque).
En 2000, il co-fonde le collectif de théâtre Clinic Orgasm Society avec Blaise Ludik et Ludovic Barth.
Depuis sa création en 2001, il a joué dans presque toutes les productions de la compagnie SOIT / Hans Van den Broeck (Almost Dark, En Servicio, Settlement, We Was Them, Cafe Prückel, Messiah Run!...).
En 2007, il crée la plateforme LapsProductions, qui a co-produit avec Charleroi Danses, la pièce Leopoldo, un duo avec Mohamed Benaji (L'été des Hivernales, Avignon 2008). Stay On the Scene, première partie de son travail sur la disparition, a été présentée en avril 2013 à Bruxelles dans le cadre du festival Compil d'avril (Charleroi Danses).
Actuellement, il est en tournée avec Mauro Paccagnella/ Wooshing Machine (Magnificent 4), en création avec Cie Mossoux-Bonté (A Taste Of Poison) et prépare sa prochaine création, The Old Loop, nouvelle création en duo avec Mohamed Benaji "Ben Fury".
En mars 2014, il a signé la mise en scène de Un dernier pour la route, dernière production sous chapiteau du Collectif AOC, cirque contemporain français (en tournée 2014-15-16).

Harold fait également partie du noyau qui élabore les sessions d'improvisations Rosegarden de la Compagnie Soit, au Théâtre Les Brigittines.

Sa pièce, L'oeil Nu (The Naked Eye), créée en 2016, sera reprise à la Chapelle du Théâtre des Brigittines, à Bruxelles, en février 2017.

Zootrop Kabaret, 2016
The Magnificent 4, 2014

www.haroldhenning.com
Tijen Lawton Danseuse
Grande Bretagne - Turquie

Tijen Lawton est née a Vienne de mère turque et père britannique. Après une formation de danse à Londres (The Arts Eductional School et The London Contemporary Dance School) et à New York (Juilliard School), elle s'installe en Belgique en 1996 où elle travaille sur plusieurs créations de Pierre Droulers (Les petites formes (1996), Lilas et Multum in Parvo). Parallèlement, elle signe ses premières chorégraphies Je n'ai jamais parlé, Les Beaux jours et Plus Fort que leurs voix aigues. En 1998 elle commence sa collaboration avec Jan Lauwers et Needcompany où elle a été interprète et chorégraphe pendant douze ans. Elle a notamment participé à Caligula, Morning Song, Needcompany's King Lear, Images of Affection, No Comment, La Chambre d'Isabella, Le Bazar du Homard, La maison des cerfs, Few Things, (AND), Chunking et The Porcelain Project. Tijen joue aussi dans Goldfish Game, long métrage réalisé par Jan Lauwers. En 2010, Tijen commence sa collaboration avec la compagnie Caterina & Carlotta Sagna pour Nuda Vita et Cuisses de Grenouille.

Harsh Songs, 2013
Lieve Meeussen Danseuse, comédienne, costumière
Belge

Lieve Meeussen (B) fait partie du collectif Ultima Vez de 1988 a 1999, et danse dans de nombreuses pièces de Wim Vandekeybus. Elle joue dans les spectacles de Inne Goris : "111 Zusters", "Nachtevening", "Hoog Gras" et fait plusieurs duos avec Dirk Hendrikx.
Depuis 2005, elle crée des costumes pour Inne Goris : "De dood en het meisje", "La fille qui aimait trop les allumettes", "Droesem", "Naar Medeia", "Muur" et "Hoog Gras" de Ravel Ruell : Martino, Platonov et In de eenzaamheid van de katoenvelden ; pour Arne Sierens : De Pijnders; pour Sidi Larbi Cherkaoui : Play.
Elle collabore avec Mieja Holvoet pour La belle & la bête, Petroesjka, De idioot, Kleine Sofie, Zwijnen, De slag bij Dobor et Othello ; Avec Annelies Van Damme pour Vrouwen van Mozart (de Walter Verdin) et avec Isabelle Lhoas pour Bête Noire, Nieuw Zwart, Oedipus (de Wim Vandekeybus); avec Lot Lemm pour Lobstershop, Porcelain Project, Deer House en Marketplace 76 (de Needcompagnie).

Bloom Studio #1
, 2013
Bloom Studio #2, 2013
Christophe Morisset Musicien : trombone, sousaphone, tubas, sacqueboute, ophicléide, serpent
Homme de théâtre : mise en scène, comédien, auteur, scénographe
France (1969)

Christophe est musicien et homme de théâtre. il participe à de nombreux groupes de styles très différents comme la world musique, le jazz, les musiques improvisées, la fanfare, la chanson, musique ancienne (baroque) et en 2006 il fonde le trio de jazz alternatif Super ordinaire. Comme comédien il est interprète pour Martine Wijkaerts, le collectif Jon Torso et le Muziek Theater Transparant, le collectif le Maxiphone, Witloof Cabaret, Charlie Degotte, Roberto Olivan. En 1999 il fonde sa propre compagnie de théâtre La compagnie du cuivre.

Il collabore à la création 2009 du Théâtre du Tilleul de Bruxelles.

The Magnificent 4, 2014
The Golden Gala, 2010
Bayreuth FM, 2007
Siegfried Forever, 2006


Né en 1969 en France, il est installé à Bruxelles depuis 1992 où il travaille comme musicien (trombone, sousaphone, tubas, sacqueboute, ophicléide, serpent) et homme de théâtre (mise en scène, comédien, auteur, scénographe).

Comme musicien, il a participé à de nombreux groupes de styles très différents comme la world musique, le jazz, les musiques improvisées, la fanfare, la chanson.
Depuis septembre 2005 il se produit dans des ensembles de musique ancienne (baroque).
En printemps 2006 il fonde « Super ordinaire » trio de jazz alternatif.
Sa polyvalence de musicien /comédien l'amène à travailler (comme interprète et/ou compositeur) dans de nombreux spectacles où la musique live intervient, notamment au sein de sa propre compagnie, « La compagnie du cuivre ».
Cette compagnie fondée en 1999 avec Delphine Breger produira trois spectacles où il est à la fois auteur, comédien, musicien et scénographe. « Le cosmorama moderne », « Vivement chaque jour » et « T.I.R. transport international routier », créés au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles.
Cette polyvalence l'amène à travailler également avec Martine Wijkaerts, le collectif Jon Torso et le Muziek Theater Transparant, collectif le Maxiphone, Witloof Cabaret, Charlie Degotte, Roberto Olivan, Mauro Paccagnella.
Depuis Septembre 2005, il est enseignant à temps partiel à l'ESAC (Ecole Supérieur des arts du cirque) à Bruxelles où il encadre les ateliers de création musique.

DISCOGRAPHIE

« C'est pas pour danser » Machin Chose chez « east-west » (warner France)
« Camping del mundo » Jaune Toujours chez Choux de Bruxelles
« BRUSK » et « Maravilloso » Jaune Jaune Toujours chez Wild Boar Music
En lire + En lire –
Ayelen Parolin Danseuse & chorégraphe
Argentine

Ayelen Parolin est chorégraphe et danseuse. Elle est née à Buenos Aires, vit et travaille à Bruxelles. Elle a étudié à l'École Nationale de Danse et au Théâtre San Martin à Buenos Aires. En Europe elle a suivi la formation exerce à Montpellier. Elle a travaillé comme interprète pour Mathilde Monnier, Mossoux-Bonte, Jean-François Peyret, Mauro Paccagnella, Louise Vanneste, Alexandra Bachzetsis, Anne Lopez et Riina Saastamoinen.

Depuis 2004, Ayelen Parolin développe un travail personnel. Chacune de ses créations se décline autour d'un motif récurrent, à partir duquel l'écriture chorégraphique se construit. Elle a tout d'abord créé le solo 25.06.76, dans lequel elle explore son autobiographie. Avec Troupeau/Rebaño, elle se confronte à l'animal endormi en chacun de nous, et avec la pièce SMS and Love, elle questionne la féminité et ses dynamiques de groupe. Dans DAVID, elle « contemple » la figure masculine à travers une exploration sensorielle et une déconstruction des clichés d'un modèle canonique, symbole de la masculinité : le David de Michel Ange. Avec Hérétiques, un duo pour deux danseurs et la pianiste-compositrice Lea Petra interprétant en direct sa composition, Ayelen Parolin plonge dans une écriture de mouvement rigoureusement précise, calculée et obstinée, pour parler du social dans une abstraction amenée jusqu'aux limites du corps.

En 2015, elle s'est centrée sur la/les femme(s). Avec le duo Exotic World, tout d'abord : une commande du Théâtre National et de la SCAD, carte blanche à Ayelen et à la réalisatrice et ancienne strip-teaseuse Sarah Moon Howe, et avec le solo La Esclava, co-écrit et interprété par Lisi Estaràs.

En juillet 2016, Ayelen présente au Séoul Arts Center sa dernière création Nativos, une pièce avec 4 danseurs coréens et 2 musiciens où elle réactive le matériel chorégraphique d'Hérétiques tout en le confrontant à la culture coréenne, et notamment sa forte tradition chamanique.

En mai 2017, elle présente Autóctonos, au Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles et à Montpellier Danse 2017; en juin 2017, elle participe au projet 7even d'Emio Greco et de Pieter C. Scholten pour le Festival de Marseille et pour novembre 2017 elle décide de créer Autóctonos II, pour le Next Festival au CDCN-Le Gymnase à Roubaix et pour l'IETM à La Raffinerie/Charleroi danse à Bruxelles.

OVERTHETOP, 2015
The Golden Gala, 2007
Siegfried Forever, 2006
Jiggery Pockery/Subalina, 2005


Eric Valette Artiste plasticien & enseignant
France (1969)

Eric Valette vit à Paris et travaille à Bruxelles, Amiens et Paris. Enseignant chercheur en arts plastiques à l'Université de Picardie Jules Verne (Amiens, France), il a travaillé sur la question de la représentation, et plus particulièrement sur la perspective et le rapport au réel.
Son travail plastique utilise le plus souvent la vidéo montrée en installation, mais aussi le dessin et tout dernièrement la performance. Il travaille actuellement au sein du collectif Suspended Spaces, au développement d'une recherche artistique et théorique (résidences, productions, expositions, éditions) à partir d'espaces marqués par les conflits et momentanément suspendus aux décisions politiques et économiques qui pourraient en fixer une représentation et un usage « décrispés ».
On a pu voir son travail ces deux dernières années au Centre Pompidou à Paris (projection et conférence/performance, 2011), à Mexico (2011), Zagreb (2010), Amiens (Maison de la Culture, 2010), et dans divers programmes vidéos diffusés par plusieurs structures (Galerie Quenehen, La Brigade des Images à Paris, Imagepassage à Annecy).
Eric Valette a publié textes et portfolio dans l'ouvrage collectif Suspended spaces / Famagusta (éditions BlackJack, 2011), mais aussi des articles dans Parasite(s), une stratégie de subversion (l'Harmattan, 2010), L'art au temps des appareils (l'Harmattan, 2005) et est l'auteur de La perspective à l'ordre du jour, fonctionnements symboliques et fonctionnements esthétiques de la perspectiva artificialis (l'Harmattan, 2001).

Moonwalk - La Fonction Forme, 2014
Expositions (sélection):
Janvier-février 2011 : L'engagement de la jeune création française, Centre Culturel Universitaire Tlateloclo, Mexico, programmation Imagespassages.
Janvier 2011 : Le corps dans la ville, Mexico Gymnasio de Arte (Centro historico), Cuernavaca esacio plantabaja, programmation Imagespassages.
Janvier 2011 : Petite histoire dessinée, performance/conférence dans le cadre de Vidéo et Après, soirée Suspended spaces, Musée National d'Art Moderne Centre Pompidou. Projection de vidéos.
Décembre 2010 : Alternative to Memory, Galerie Art & Essai, Rennes, commissaires : Denis Briand et Marion Hohlfeldt
Décembre 2010 : Victory, The Apartment Gallery, Athènes, Grèce. Commissaire : Nikos Charalambidis.
Mai 2010 : Green Card for an Island, Tour Lotrscak, Zagreb, Croatie. Commissaire : Ivana Mestrov
Mars 2010 : Tropisme ; Les Salaisons, Romainville. Commissaire : Laurent Quénéhen.
Janvier 2010 : Suspended spaces, Maison de la Culture d'Amiens. Commissaire : Brent Klinkum.
Aout 2009 : Green Card for an Island, résidence et exposition in situ, Zlarin, Croatie. Commissaire ; Ivana Mestrov.
Avril 2009 : Ecrans à cran, projections de vidéos d'artistes, Département Art visuel de l'Université de Strasbourg, Palais Universitaire de Strasbourg (en collaboration avec le Frac Alsace).
Novembre 2007 : 6 Picoles cycliques, en résonance avec la Biennale d'Art Contemporain de Lyon, Rotonde de verre, exposition collective Lyon. Commissaires : L'usine à gaz.
Octobre 2007 : Nuit Blanche, Mairie du 4ème, Paris. Commissaires : Métazone et La brigade des images.
Septembre 2007 : Le dernier jour de l'été, Les Salaisons, exposition collective, Romainville. Commissaire : Laurent Quénéhen.
Juin 2007 : Documenter, projection, La Générale, Paris.
Mars 2007 : Crossings 3, Nicosia Municipal Arts Centre, exposition collective, Nicosie, Chypre, catalogue.
Mars 2007 : Autre, Arteppes-espace d'art contemporain, exposition collective, Annecy. Commissaire : Imagespassages.
Mars 2007 : Boucle d'or, programmation vidéo de Transat vidéo, Cinéma Lux, Caen. Commissaire : Brent Klinkum.
Janvier 2007 : Crossings 2, Espace Camille Claudel, exposition collective, Amiens, catalogue.
Octobre 2006 : Eté Indien, programmation vidéo d'Imagespassages, Comptoir de la folie ordinaire, Annecy
Juin 2006 : Crossings 1, Fort St Angelo, exposition collective, La Valette, Malte. Catalogue. Commissaires : Androula Michaël et Yannis Toumazis.
Juin 2006 : Amour, Gloire et Beauté, Espace Art & Liberté, exposition collective, Charenton-le-Pont. Commissaire : Laurent Quénehen.
Avril 2006 : Vidéo Appart'. Exposition réalisée dans une quinzaine d'appartements privés parisiens.
Octobre 2005 : Nuit Blanche. A l'invitation du collectif Métazone TV, présentation d'une installation vidéo et de deux vidéos monobandes, dans le cadre de l'exposition « l'envers de la vidéosurveillance », Mairie du IVème arrondissement de Paris.
Mars 2005 : Nuit des arts électroniques, Vidéoformes 2005, Clermont-Ferrand.
Mars 2005 : Traverse Vidéo, exposition de 3 installations vidéos, Les Abattoirs, Toulouse (catalogue).
Janvier 2005 : Participation au Festival International de Programmes Audiovisuels. Projection de "Romance 3", dans la sélection officielle "Situation de la jeune création française", BZZZ jeune vidéo, organisée par les Pépinières européennes pour jeunes artistes, Cinéma le Colizé, Biarritz.
Novembre 2004 : Festival International d'Izmir, Turquie.
Octobre 2004 : Nuit Blanche, programmation Dazibao (vidéos) à Jussieu (Paris 5ème). Commissaire : Hou Hanru.
Nuit Blanche, programmation Palace Vidéo au Divan du Monde (Paris 18ème). Commissaire : Laurent Quenehen.
Nuit Blanche, programmation Métazone TV, Mairie du IVème arrondissement de Paris.
Juillet 2004 : Projections vidéos, Abbaye de Maubuisson, programmation par Laurent Quénéhen et François-Xavier Courrèges, Saint-Ouen-l'Aumône.
Mai 2004 : Périphérique intérieur, Galerie de l'ESAD-Faculté des Arts, exposition collective, Amiens.
mars 2004 : Love Train III, Installation vidéo sur 5 écrans circulaires, Le Divan du Monde, Paris
Février 2004 : Mon manège à moi, Galerie Éof, exposition collective, Paris. Commissaire : Laurent Quenehen.
Décembre 2003 : Leurres, anamorphoses, calculs et autres petits mensonges, La Reserve (Area). exposition collective, Commissaire : Alin Avila. Numéro spécial du n°6 d'Area revue(s).
Octobre 2003 : Nuit Blanche, projections vidéos, Ecole Spéciale d'Architecture, Paris.
Août 2003-mars 2004 : Romance, participation à une programmation vidéo itinérante, galerie CAD (Moscou), Ecole Spéciale d'Architecture (Paris), Jeune création (Grande-Halle de la Villette, Paris), Galerie Eof (Paris). Ecole des Beaux-Arts de la Réunion. Commissaire : Laurent Quenehen.
Mai 2003, La vidéo dans tous ses états, Maison des Métallos, Paris
Avril 203 : Le secret, Can Palauet de Mataro, exposition collective, Barcelone (catalogue). Commissaire : Acm.
Février 2003 : Jeune création, Grande-Halle de la Villette, exposition collective, Paris (catalogue).

Résidences :
Green Card for an Island, résidence d'artistes à Zlarin (Croatie) soutenue par l'Alliance Française, août 2009.
Suspended Spaces, résidence de production, septembre 2009.
Famagusta Project, résidence d'artistes à Tochni (Chypre), octobre-novembre 2008
Suspended spaces, résidence d'artistes à Caen (IMEC), janvier 2009

A venir :
Organisation d'une journée d'étude, Déplacement et décentration, Amiens, 6 juin, en collaboration avec le Musée de Picardie et l'Université Rennes 2.
Communication, conférence/performance et projections au Beirut Art Center, Liban, 1, 2 et 3 juin 2011.
Edition de Suspended spaces / décentration, éditions BlackJack, Paris, 2012

Workshop :
Critical Archeologies Workshop, organisé par le Nicosia Municipal Art Centre, avril 2011.
Encadrement d'un workshop à Weimar, en collaboration avec l'ESAD (Amiens) et le Bauhaus (et à l'occasion des 90 ans du Bauhaus), sur le thème Memoria/Amnesia. Expositions à Weimar (mars 2010). Et Amiens (janvier 2011). Catalogue.

Publications :
« Espace paradigmatique et territoire sensible : quelques questions sur la représentation de Famagusta », in Suspended spaces, BlackJack Editions, Paris, janvier 2011.
« Culture adolescente et art contemporain, un détour par les sciences humaines », publication à venir, Rennes, 2011.
« Parasitage, subversion et statut artistique : esquisse d'une topologie », in Parasite(s) une stratégie de subversion, Pascale Borrel et Marion Hohlfeldt, l'Harmattan, collection esthétiques, 2010.
« Parasitage, subversion et statut artistique : esquisse d'une topologie », in Parasite(s), En l'état n°2, décembre 2006, DVD édité par l'Université Rennes 2.
« One foot in the grave » (dessins), Revue Livraison n°6, éditée par Rhinocéros, « Energie Sombre », décembre 2005.
« L'appareil perspectif et sa légitimité », in L'art au temps des appareils, sous la direction de Pierre-Damien Huyghe, Editions l'Harmattan, collection esthétiques, 2005.
« L'image dans les tapis », entretien avec Christian Gattinoni, Area revue(s) n°6, dec 2003.
« L'illusion, les images, la pêche à la mouche, le ragondin et la maquette en papier », Area revue(s) n°6, déc 2003.
La perspective à l'ordre du jour, fonctionnements symboliques et fonctionnements esthétiques de la perspectiva artificialis, Editions l'Harmattan, collection esthétiques, 2001.
En lire + En lire –

Diffusion

Wendy Toussaint Chargée de diffusion
Belgique

Après une thèse de doctorat en philosophie, Wendy Toussaint débute sa carrière auprès de la galerie Yvon Lambert à Paris entre 2013 et 2014. Elle travaille ensuite pour la galeriste Micheline Szwajcer à Bruxelles.
Curatrice pour divers événements alliant spectacle vivant et arts plastiques, elle crée une série de pièces performatives, notamment pour le CAB, centre d'art contemporain situé à Ixelles. Elle est également metteur en scène et enseigne en arts visuels à l'école supérieure des arts "ARTS2" à Mons. En 2016, elle rejoint la compagnie Wooshing Machine en tant que chargée de production et diffusion.